10 astuces de pros pour entretenir et optimiser sa guitare

 

Cette semaine, voici un article qui m’a été expressément demandé par un lecteur via Twitter. (Comme quoi il ne faut pas hésiter à me parler sur les réseaux sociaux et à me demander de traiter des sujets particuliers !)

Dans les lignes qui suivent, je partage avec vous quelques astuces simples mais terriblement efficaces pour mieux entretenir votre instrument préféré 🙂

 

ASTUCE #1 :

Après chaque utilisation de votre guitare, passez un chiffon doux sur chaque partie de votre instrument, en insistant bien sur les mécaniques, le sillet et le chevalet (la poussière s’incruste facilement dans ces endroits).
Passez aussi soigneusement le chiffon au dessus et en dessous des cordes.
Enfin, pour éliminer les traces de doigt sur le corps de la guitare et lui redonner de l’éclat, servez vous d’une bouteille de Polish, vendue dans les 5 euros dans les boutiques spécialisées.

 

ASTUCE #2 :

Changez vos cordes au moins une fois par mois ! C’est toujours facile de se trouver mille excuses pour retarder l’achat d’un nouveau jeu de cordes : vous êtes fauchés, vos cordes n’ont pas encore cassé et vous trouvez qu’elles sonnent encore plutôt bien… Pourtant, des cordes oxydées peuvent endommager la touche, les frettes et d’autres parties délicates de votre guitare…
Faites ce petit test tout simple : passez un doigt le long des cordes en appuyant assez fort. Si votre doigt est couvert d’un résidu foncé, pas de doute il est grand temps de changer de cordes !
Allez, on fonce dans son magasin de guitare préféré sans plus tarder 🙂

 

ASTUCE #3 :

Profitez du moment où vous changez vos cordes pour passer un peu d’huile de citron (vendue dans toutes les bonnes boutiques à moins de 4 euros le flacon !) sur le manche et la touche. Ce produit permet d’éliminer les résidus de saleté et la graisse, ainsi que de nourrir le bois, qui je vous le rappelle est une matière vivante (votre guitare n’est pas si différente des meubles de votre grand-mère !). Attendez que le manche soit bien sec avant d’installer vos nouvelles cordes.

 

ASTUCE #4 :

Quand vous changez vos cordes, mettez aussi un peu de graphite dans les encoches au niveau du sillet de tête. Cela permet d’aider à la stabilité des cordes et à la justesse des bends.
Voici un « truc » à connaitre : si vous n’avez pas de graphite, contentez vous d’utiliser un crayon à papier très gras ! Grattez la mine au dessus des encoches avec un couteau et arrangez vous pour que la poudre rentre bien dans les petites fentes.

 

ASTUCE #5 :

L’oxydation des cordes est aggravée par la sueur présente sur vos doigts, qui s’accumule dans les sillons.
Voici une bonne habitude à avoir pour prolonger sensiblement la durée de vie de vos cordes : lavez-vous les mains systématiquement avant de jouer !
C’est tout bête, mais ça marche 🙂

 

entretenir guitare 2

 

ASTUCE #6 :

Les mécaniques d’une guitare ne servent pas qu’à accorder l’instrument ! Elles ont aussi une influence sur la stabilité de l’accordage.
Il faut savoir que la plupart des guitares – même celles de marque ! – sont équipées de mécaniques bas de gamme à leur sortie d’usine… J’ai mis longtemps avant de réaliser que les mécaniques étaient le talon d’Achille de ma Gibson SG… Pas étonnant qu’elle se désaccordait sans cesse !
Changez donc les mécaniques d’origine pour des mécaniques « à blocage » de type Sperzel ou Grover. Elles sont dotées d’un système particulièrement ingénieux : il suffit de mettre la corde dans le trou et de serrer une vis pour qu’elle soit fixée ! Ces mécaniques vous faciliteront énormément la vie en vous permettant de changer vos cordes en un clin d’œil, tout en réglant de manière définitive tout problème de désaccordage !

 

ASTUCE #7 :

Pour éviter tout décrochage intempestif de votre guitare dans le feu de l’action, investissez dans une paire de straplocks (dans les 10 euros). Il s’agit de petites pièces métalliques qui s’installent sur la sangle et permettent de la sécuriser.
Je joue l’esprit beaucoup plus tranquille depuis que j’ai mes straplocks!

 

ASTUCE #8 :

Que ce soit sur un trépieds ou dans sa housse, conservez toujours votre guitare en position verticale !
Je tiens cette astuce d’un luthier très sympa, qui m’a expliqué que les autres positions exercent une pression sur la tête de la guitare, qui peut l’endommager à la longue…

 

ASTUCE #9 :

Pour des performances sonores accrues, demandez à un luthier de régler les plots de vos micros ! Deux plots consécutifs doivent former un V. Réglez également la hauteur des micros par rapport aux cordes en tournant les petites vis présentes de chaque côté : plus les micros sont près des cordes (sans les toucher quand on appuie sur la 12ème frette), et plus le sustain est important !

 

entretien guitare

Micro avec des plots correctement réglés en V.

 

ASTUCE #10 :

On a tendance à négliger les câbles jacks qu’on utilise, et c’est bien dommage car des câbles de mauvaise qualité peuvent polluer votre son de fréquences parasites … Pour évitez ceci, utilisez uniquement des câbles jack blindés de marque, en bon état et pas plus longs que nécessaire ! Vous sentirez la différence.

 

Il y a une 11ème astuce que je garde pour les membres du club Riff Your Life ! Pour y accéder, rien de plus simple : inscrivez-vous gratuitement à la newsletter ! Vous recevrez de temps à autre des bonus et des infos sur le site, et pourrez vous désinscrire à tout moment.


 

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire ci-dessous !
Ou partagez-le sur les réseaux sociaux !

Articles à lire également :

10 Comments

  1. Article très complet, finalement c’est un peu pareil pour les femmes, LOL
    Ou peut-on trouver l’huile de citron, quelles boutiques?

  2. Ahah, encore un article de qualité Sylvain, félicitations! Des astuces de qualité, j’y penserai plus souvent ^^

  3. LadyR : merci pour ton commentaire ! haha je n’avais pas pensé à un éventuel parralèle avec la gent féminine 🙂

    L’huile de citron est disponible dans toutes les boutiques de guitare (Paul Beuscher, etc).

    AnosterS : ça fait vraiment plaisir !! je suis bien content que mes astuces servent aux gens, et soient mises en pratique ! 🙂

  4. Bonjour Sylvain ! pour le réglages des micros j’aimerais savoir comment régler les miens, j’ai déjà réglé la hauteur depuis un moment et c’est bien j’ai gagné en attaque et précision mais pour les plots comment faire pour les régler quand ce sont des vis Allen ? sur quoi agit ces plots ? merci d’avance !!!

  5. Il s’agit de micros humbucker INF3 pour le manche et INF4 pour le chevalet ils sont montés sur une ibanez RG321MH

    • Désolé mais je ne saurais trop te conseiller pour ce types de micros… (je connais surtout ceux en forme de vis normale !!). Va voir un luthier, il pourra surement t’expliquer comment régler au mieux ta guitare !

  6. Ok merci quand même pour ton aide !

  7. Article très utile ! Après quelques points me posent problème:

    -Les mécaniques à blocage je trouve pas que ce soit non plus une révolution, couplé à un chevalet flottant je trouve que ça se désaccorde relativement vite, en tout cas c’est le cas sur ma music man petrucci, comparé à un floyd c’est pas très stable, alors que le but est à la base sur cette gratte d’avoir un système à peu près similaire : beh je préfère 100 fois le floyd niveau tenue d’accord et surtout accordage.

    Ensuite, je me trompe peut être, mais il me semble au contraire que rapprocher les micros des cordes entraine une perte de sustain (je suis pas sur mais il me semblait avoir toujours entendu ça), particulièrement sur des micros à haut niveau de sortie pour la simple raison que les micros sont des aimants et les rapprocher soumet encore plus les cordes à leur champ magnétique. Après je pense que le but est justement de faire la part des choses et trouver le bon compromis car on gagne quand même en niveau de sortie qui induit donc un gain de sustain, mais normalement si on approche trop on en perd justement. A vérifier quand même je suis pas sur de moi j’avais lu ça y’a quelques années dans plusieurs endroits. C’est un des problème du monde guitaristique, tellement de monde qu’un dit blanc l’autre noir et à la fin tu t’y retrouves plus. Mais dans ce cas là ça me parait quand même plutôt logique.

    • Merci pour ton commentaire Robin ! Pour répondre aux deux points que tu soulève :

      – Je ne connais pas très bien les guitares équipées de Floyd Rose (n’en n’ayant jamais possédé moi même, et tout le monde n’a pas la chance d’en posséder une). Pour ce qui est des autres types de guitares, je trouve que l’utilisation des mécaniques à blocage est quand même un gain de temps considérable ! ne serait-ce que pour éviter de passer 5 minutes à remplacer une corde cassée sur scène, une situation embarrassante que j’ai vécue à mes débuts et que je ne recommande à personne 🙂

      – Tu as parfaitement raison pour le second points. En fait, techniquement c’est le niveau de sortie qui augmente, pas le sustain ! (même si effectivement, le fait d’avoir un niveau de sortie plus important peux donner l’illusion d’un sustain plus important).

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


1 + 7 =