Test : MAGIX Music Maker 2016 Live

Pour la toute première fois dans les colonnes de Riff Your Life, je vais faire la présentation d’un produit du commerce ! J’inaugure donc une nouvelle rubrique : « Test Matériel ».
C’est la société Magix elle même qui m’a contacté afin que je teste leur nouveau logiciel Music Maker 2016 Live, une station de travail audio (Digital Audio Workstation, où DAW) vendue dans le commerce au prix moyen de 100 euros.
J’ai accepté, à une seule condition : celle de pouvoir écrire librement ce que je pense réellement du produit !
Je vous livre donc ici mes impressions, en toute objectivité.

 

INSTALLATION

 

Après avoir téléchargé l’installateur et cliqué sur « autoriser », une fenêtre apparait et vous laisse le choix entre une installation automatique et une installation personnalisée.
J’ai choisi la dernière option, ce qui m’a permis d’éviter d’installer d’office sur mon ordinateur l’utilitaire de nettoyage de registre Simpliclean, dont je n’ai pas besoin.

L’installation a mis environ 15 minutes sur mon PC tournant sous Windows 8 et équipé de 4 Go de RAM…
Ceci dit, j’étais connecté à internet en mode WIFI ce qui explique peut être ce délai un peu long.

En attendant, plutôt que de perdre mon temps, j’ai commencé à regarder quelques vidéos tutorielles sur le site de Magix.
Les vidéos sont concises, explicatives et vont droit au but, ce que j’ai grandement apprécié ! Quoi de plus pénible en effet que certains tutos (que l’on trouve notamment sur un site que je nommerai pas, dont le nom commence par You et finit par Tube!) qui mettent un quart d’heure avant d’en venir au fait…
Bon, j’ai trouvé que ces vidéos s’adressaient surtout à des néophytes, mais ces derniers sont, me semble t-il, l’une des cibles privilégiées du logiciel.

 

PREMIER LANCEMENT

 

J’ai tout de suite activé le produit avec la clé de license que Magix m’a fourni. Le logiciel m’a proposé une mise à jour que j’ai accepté, suivi d’un redémarrage du programme.

Voilà, la fenêtre de Music Maker 2016 Live apparaissait enfin sur mon écran dans toute sa splendeur ! 🙂

 

magix screen

L’interface de Music Maker

 

Première impression : le logiciel est plutôt bien fichu, et très intuitif.
On trouve un arrangeur multipistes, une barre d’outils en haut de l’écran, et divers modules tout en bas. Pas besoin d’être un génie pour se repérer, une connaissance ultra basique du principe de fonctionnement d’un DAW est déjà largement suffisante.
Etant habitué à l’austère mais génialissime Reaper (de loin mon DAW préféré !), je retrouve à peu près mes marques avec Music Maker, mais dans une version simplifiée et plus colorée. J’ai un peu l’impression de retourner à la maternelle 🙂
Ceci dit, cette interface résolument simple n’est pas désagréable, bien au contraire.

 

FAIRE DE LA MUSIQUE, RAPIDEMENT

 

J’ai cru comprendre en parcourant la page de présentation du logiciel sur le site Magix que les gens ayant peu ou pas de connaissance des technique du son étaient la cible visée par ce logiciel.
Et en ce sens, le contrat est parfaitement rempli : en quelques minutes à peine, on navigue sans problème dans les différentes fonctions du logiciel comme si on était un vieil habitué.
Ici, tout est prévu pour vous faciliter la vie, et pour que vous puissiez créer de la musique tout de suite, sans prise de tête.
En cela, le logiciel mérite bien son nom de Music Maker.
De plus, en cas de doute sur une fonction, il suffit de placer le curseur de la souris à un endroit pendant quelques secondes pour voir apparaitre une bulle d’info explicative.

Pour créer une chanson en un éclair, rien de plus simple : choisissez un Soundpool (c’est à dire une bibliothèque contenant des samples audio et MIDI classés par famille d’instruments et regroupés dans un style donné). Music Maker est livré avec 5 Soundpools : 80’s, Chillout, Deep House, HipHop, Rock Pop et Techno.  Bon ok, on voit bien que la musique ciblée est plutôt moderne et synthétique ! (à noter qu’il est possible d’acheter des Soundpools supplémentaires).
Glissez-déposez simplement les samples de guitares, basses, batteries et claviers qui vous plaisent dans l’arrangeur.  Mettez-les à la suite où les uns au dessus des autres, combinez les différentes pièces au grès de votre fantaisie, c’est un peu comme un grand jeu de construction ! Le nombre de pistes est illimité, et les tons et les tempos s’ajustent automatiquement pour donner un résultat homogène. On peut bien sur modifier la tonalité de chaque sample pour créer un accompagnement sur mesure.
Le son des instruments est convainquant et on peut ainsi facilement composer un morceau basique.

Vous avez aussi à votre disposition l’outil Song Maker (en appuyant sur la touche W), qui permet de générer automatiquement un accompagnement lorsque vous êtes en panne d’inspiration. Vous pouvez choisir les instruments qui seront utilisés dans l’orchestration, ainsi que le type de section à générer.
Bien entendu, il ne faut pas s’attendre à un résultat renversant avec une musique composée par un robot !!!! N’empêche, cela peut parfois vous donner une idée de base qui vous servira de point de départ pour développer par la suite quelque chose de plus abouti.

 

WORKFLOW & EFFETS

 

Il est possible d’éditer chaque « objet » grâce à l’éditeur MIDI qui est plutôt sophistiqué (avec un mode clavier, un mode batterie et divers outils fonctionnels), de le couper, de l’étirer pour le rendre plus lent ou plus rapide, et de créer des automations de volume, de panoramique et d’effets.

 

magix effects (2)

édition d’un objet audio

 

On peut appliquer des effets sur chaque objet individuellement, sur toute une piste ou bien sur le master. Il y a une pléthore de préréglages au nom très éloquent, du type « solo de guitare blues », « effet de basse : distortion », « grande ambiance de chant », etc.
Alors, c’est sur que pour quelqu’un comme moi qui apprend les techniques du son depuis des années et qui sait à quel point il est hasardeux qu’un preset corresponde pile poil aux besoins d’une musique donnée, cela a quelque chose de déroutant !
Toutefois, j’essaye de suivre la logique de vulgarisation de Magix, et cela permet aux gens qui n’ont aucune compétence technique d’appliquer des effets à leurs compositions !
Et parfois, un preset peut être un excellent point de départ pour peaufiner un son.
En cela, le système proposé par Music Maker est plutôt pratique.

 

magix

Les presets d’effets

 

En cliquant sur la touche M, on fait apparaitre une table de mixage assez austère (j’apprécie tout de même les 2 FX  Sends qui se présentent sous la forme de faders, très simples à configurer). En revanche je constate quelques grosses lacunes dans cette table de mixage : pas de « send/receive », pas de « pre-fx » ou « post-fx », pas de possibilité de créer un véritable bus ou sous-groupe… Dommage, cela limite pas mal les possibilités de mixage.

On a accès en cliquant sur la touche FX aux divers effets VST natifs de Magix, qui se caractérisent par une interface utilisateur uniformisée et sobre : EQ, compresseur digital et analogique, reverb, distortion, chorus, delay, etc…
Ces plug-ins permettent, à l’inverse des presets, un réglage beaucoup plus pointu des effets, ce qui est très appréciable pour les utilisateurs chevronnés.
Vous pouvez aussi utiliser vos propres VST dans Music Maker, pour cela il faut créer un dossier contenant vos effets et indiquer le chemin d’accès en cliquant sur la touche P, puis « paramètres du programme » / « répertoire » / ajouter chemin d’accès aux plug-ins VST ».

 

MODULES

 

J’ai été faire un tour dans la rubrique Instruments, et au début j’ai eu une petite déception : il n’y en avait pratiquement pas !!!! J’ai fini par comprendre qu’il y avait des modules supplémentaires gratuits à installer soi-même, ouf !
Mais pourquoi ne pas les avoir inclus d’office dans le logiciel ?

Parmis les instruments virtuels proposés, le choix est large : plusieurs boites à rythme, des synthés, un sampler, un ampli virtuel guitare/basse (qui propose plusieurs pédales d’effets, cabinets et baffles), une simulateur de batterie, d’instruments à cordes et même… un accordéon !
De quoi largement satisfaire tous vos besoins de base !
Vous pouvez également ajouter des instruments Magix supplémentaire (téléchargeables ici) ou vos propres instruments VSTI trouvés sur internet.

 

magix

L’ampli virtuel pour guitare Vandal SE : j’adore le cendrier posé parmis les effets !

 

Au niveau des instruments virtuels, Magix a eu une vraie bonne idée : celle de proposer un mode « Aperçu » pour chaque preset de chaque instrument virtuel ! Il suffit de cliquer sur la touche Play à côté du nom du preset pour jouer une petite démo. Je trouve cela très très pratique pour se faire une idée du potentiel de chaque preset et trouver le son qu’il vous faut en un rien de temps !!!!

Autre très bonne surprise : Cinematic Synth, un synthé spécialisé dans les ambiances, parfait pour réaliser des musiques du style bandes sons de films de science-fiction ! (imaginez « La Guerre des Mondes », version Spielberg).
Je trouve ce plug-in vraiment génial, dès qu’on s’en sert on se croirait réellement dans un studio de cinéma à Hollywood ! Je sens que je vais bien m’amuser avec ce synthé 🙂

 

Cinematic

Cinematic, un synthé très hollywoodien !

 

Mention spéciale également à Vita 2, avec des sons de piano, de guitare et d’instruments à cordes réalistes pour un logiciel de ce prix.

Pour jouer les sons MIDI directement avec votre clavier d’ordinateur, vous avez accès à un clavier virtuel très bien fichu, qui propose une version clavier standard, un arpégiateur et une version clavier simplifié, qu’il est possible de régler sur une gamme prédéfinie, par exemple une pentatonique. J’adore et je trouve cela bien pratique pour pouvoir jouer juste, même sans connaissance du piano !

 

clavier simplifié

Le clavier MIDI simplifié, très pratiques pour les non-pianistes !

Une fois votre musique créée, Music Maker propose un module intitulé Mastering Suite, qui se charge d’appliquer un mastering automatique à votre création. Bien sur, il ne s’agit pas d’un véritable mastering !! (si on pouvait obtenir un mastering professionnel en cliquant sur un simple bouton, ça se saurait !). Ceci dit, cela peut servir à appliquer une dernière couche de vernis à votre composition.
A noter, la fonction « Load & Analyze », qui permet d’imiter le mastering du son d’un fichier audio déjà existant.
Petit bémol : ce module a fait graillonner le son mon ordi à deux reprises… J’ignore si ce petit bug (sans gravité mais assez désagréable) est présent uniquement sur ma version, mais du coup je me servirai de ce Mastering Suite avec précaution…

Enfin, un simple clic sur Maj+M et on peut exporter directement son travail au format MP3 (ou au format WAV, OGG, AIFF, FLAC… avec d’autres combinaisons de touche) ou bien le graver directement sur CD grâce au module Music Editor. Et même le partager directement sur les réseaux sociaux !

Ultime bonus, le Xtreme Print Studio qui permet la création rapide de prochettes de CD et de livrets personnalisés !

 

BILAN

 

Les + :

– ce software a tout pour plaire aux personnes qui veulent se lancer sans chichi ni prise de tête dans la production de démos orientées musique synthétique.
– il est d’un rapport qualité/prix plutôt bon, notamment grâce aux instruments virtuels et aux effets fournis qui sont de bonne qualité.
– j’aime beaucoup le synthé Cinematic, les aperçus de presets, ainsi que le clavier virtuel simplifié !
– j’apprécie le côté tout en un : de la création d’une piste sonore jusqu’au livret final du CD en passant par la diffusion sur internet, aucune étape n’a été négligée.

 
Les – :

– les utilisateurs chevronnés risquent de se sentir à l’étroit avec ce logiciel, le côté « maternant » de Music Maker, très agréable pour les débutants, peut en effet se révéler un peu pénible pour les experts du son qui ont besoin de plus de flexibilité, notamment au niveau de la table de mixage.
– pour enregistrer un groupe réel (guitare, basse, batterie, chant), Music Maker ne serait surement pas mon choix premier car il me semble moins adapté à cet univers, mais cela n’engage que moi.

 
Malgré mes petites appréhensions de départ devant le côté un peu « bisounours » du logiciel, Music Maker 2016 Live s’avère au final un logiciel sympathique et utile !
La possibilité de créer du son en toute simplicité est fort appréciable.
Pour un guitariste, l’intérêt de ce DAW sera surtout de pouvoir se créer des accompagnements sympas en quelques clics, pour pouvoir improviser par dessus.
Dans ce contexte, Music Maker peut se révéler être un bon investissement !

 

EXCLUSIF : EN PARTENARIAT AVEC RIFF YOUR LIFE ET MAGIX, JOUEZ ET TENTEZ DE GAGNER 1 VERSION STANDARD, 1 VERSION LIVE OU 1 VERSION PREMIUM DE MUSIC MAKER !!!!

magix

Pour cela, rien de plus simple, entrez simplement votre adresse email ci-dessous puis cliquez sur « Envoyer » !



Un tirage au sort sera organisé le 20 mars 2016, et les gagnants recevront directement par mail leur clé d’activation !

 

PACK « JOUER TOUTES LES GAMMES SANS EFFORT + L’ART DE L’IMPROVISATION » : un cours « géant » regroupant un ebook au format PDF et des MP3 pour apprendre à improviser comme un dieu !!!!
Cliquez sur l’image pour en savoir plus !

 

livre gratuit

Articles à lire également :

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


douze − un =