Fabriquez un micro qui marche avec un boite de Pringles !

C’est la fin du mois de novembre, le temps est moche, il fait gris et froid…
C’est donc le moment idéal pour faire des activités amusantes à la maison !
 
 
Cette semaine, je vous propose donc un atelier créatif qui va vous permettre de jouer au MacGyver !
Vous allez apprendre comment créer votre propre microphone dynamique, à partir d’un matériel très facile à trouver et peu coûteux : un vieux jack, du fil de cuivre, un aimant et… une boite de Pringles !!!!
 
 
Oui, vous avez bien lu ! 🙂
Et non, je ne suis pas devenu fou, ça marche vraiment !!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 
La preuve avec ce modeste enregistrement de guitare acoustique :

 

 

Alors bien sur, il y a un bruit de souffle et vous n’obtiendrez pas le son d’un micro Shure avec ce simple bricolage… N’empêche que, vous en conviendrez, le son est vraiment bluffant pour une boite de Pringles !!!!! 😉

 

Haha, les miracles de la physique !

 

NOTE : cet article est la traduction et le résumé de l’article suivant :
http://www.themusicespionage.co.uk/build-your-own-dynamic-microphone/
(par Stuart Pennington)

 

 

vue d'ensemble du micro

Le micro Pringles une fois fini !

 

LISTE DU MATERIEL NÉCESSAIRE :

 

– un tube de Pringles (le format mini marche aussi ! et la saveur importe peu !!)

– un vieux jack de guitare à sacrifier. Attention : il faut un jack mono, avec seulement une bande noire. La plupart des jacks guitare sont de ce type.
 

jack mono

Un jack avec une seule bande noire.


 
– du scotch, ou mieux du Gaffer.

– une vieille carte à puce, ou du carton épais.

– du fil de cuivre d’environ 0.5mm d’épaisseur (l’épaisseur exacte n’est pas très importante).

– un fer à souder.

– une paire de gros ciseaux.

–  un petit aimant cylindrique d’environ 10mm de long et 5mm de diamètre.
(on en trouve sur internet, c’est pas cher du tout ! Par exemple sur ce genre de sites).

 

1) CRÉATION DE LA BOBINE :

 

Commencez par enrouler le fil de cuivre autour d’un stylo, sur à peu près la longueur de l’aimant.

 

bobinage autour du stylo

 

Faire une cinquantaine de tours réguliers, puis mettez un peu de scotch pour maintenir la bobine en place.
fixer le bobinage

 

Continuez ainsi jusqu’à avoir fait 300 à 400 tours.
Il faut savoir que plus vous ferez de tours, plus la volume de sortie de votre micro sera élevé !

 

Important : veillez à garder une longueur de fil de cuivre à chaque extrémité de la bobine. Celles-ci seront reliées au jack de guitare !

 

Vous devriez finir par obtenir une bobine qui ressemble à ceci (attention sur la photo il y en a deux !) :

 

bobinage fini

deux bobinages.

 

 

2) LE CÂBLE JACK :

 

Avec un paire de gros ciseaux, sectionner votre cable jack à mi-longueur.

 

Denudez le jack sur 1cm pour faire apparaitre deux branchages de fils de cuivre, se trouvant respectivement dans un manchon rouge et un manchon noir. L’un de ces manchons se nomme « Hot » (il transmet le signal) et l’autre « Ground » (il sert à réduire le bruit de fond).

 

Pour « Hot », entortillez tous les branchages de cuivre ensemble afin de former un seul gros fil, puis soudez-le (on appelle cette procédure l’étamage).
Faites la même chose ensuite sur « Ground ».

 

Fer à souder

Étamage du jack.

 

 

Vous devriez avoir à présent un gros fil recouvert de soudure sortant de « Hot », et une autre gros fil similaire sortant de « Ground ».

 

A présent, prenez votre bobine.
Passez la lame d’un couteau sur les fils libres sortant des deux côtés de la bobine, sur environ 2cm. Le but de l’opération c’est de retirer le revêtement brillant du fil, qui agit comme un isolant.

 

Soudez une extrémité de la bobine à « Hot » et l’autre extrémité à « Ground ».
Scotchez l’ensemble pour le solidifier.

 

 

3) SUSPENSION DE LA BOBINE SUR LE SOCLE :

 

Le fond du tube de Pringles est en métal fin et va vibrer avec l’air. Il fera office de diaphragme pour notre microphone !

 

Retournez la boite de Pringles afin d’avoir la partie métallique dirigée vers le haut.
Fixez l’aimant au centre de cette partie grise avec du scotch, ou de la pâte à modeler.

 

Bobine sur aimant
Prenez maintenant l’opercule en plastique de la boite de Pringles et creusez un trou en son centre.
Si vous n’avez pas peur des mauvaises odeurs, vous pouvez utiliser le fer à souder encore chaud pour creuser le trou !

Insérez la bobine dans l’opercule (avec la partie reliée au câble jack dirigée vers le haut).

 

Maintenant, vous allez devoir fixer la partie bobine + opercule (qu’on appelera partie A) sur la partie metallique + aimant (qu’on appelera partie B).

 

Coupez la carte magnétique ou le carton fort en deux.
Servez vous des deux morceaux et du scotch pour fixer la partie A à la partie B.
C’est l’opération la plus délicate, car il faut que la bobine soit SUR l’aimant mais SANS le toucher.

 

ensemble du micro

 

 

Voilà, c’est fini !!!!!!!!!!!!!!

 
 

4) CONCLUSION :

 

Vous avez à présent à votre disposition un micro parfaitement fonctionnel, qui ne vous a coûté que quelques euros !
 
 
Si vous avez lu mon dernier article en date, vous avez certainement déjà en votre possession le logiciel Reaper (ou un autre DAW équivalent), ainsi qu’une interface audio.
 
 
Branchez simplement le câble jack du micro dans votre interface audio, et enregistrez vous sur Reaper !!!!
Faites des essais de placement du micro ! Expérimentez aussi la hauteur de la partie A par rapport à la partie B.
 
 
Et, si vous êtes inspirés, enregistez le premier album de l’histoire de la musique entièrement enregistré avec une boite de Pringles !!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂

 
 
CADEAU ! TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT CE LIVRE NUMÉRIQUE (PDF) ET FAITES DÉCOLLER VOTRE PROJET MUSICAL ! Vous recevrez également la newsletter Riff Your Life, pour être tenu au courant de l’actualité du site.

Les 10 secrets à connaitre

 

 

Articles à lire également :

3 Comments

  1. Bravo! Quelle ingéniosité!

  2. Intéressant ça !
    Je vais voir essayer à l’occase pour le fun héhé !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


cinq − trois =