La quête d’un bon son (partie 2) : la guitare électrique

Electric Guitar

 

Dans la première partie de cet article, posté la semaine dernière, je vous donnais de nombreuses astuces pour apprendre à tirer le maximum de votre amplificateur.

Mais la quête d’un bon son ne s’arrête pas là !!!
En effet, l’ampli est loin d’être l’unique moyen de contrôle.

La guitare électrique elle-même est un formidable outil pour façonner votre son, sans même avoir à toucher votre ampli !

 

Alors, de quelle manière peut on contrôler le son avec une guitare ?

Lisez ce qui suit pour le découvrir !!

 

1) LE MÉDIATOR

 

Cet accessoire indispensable à bon nombre de guitaristes a un gros impact sur la texture du son.

Les médiators de moins de 0.70mm (light) donnent un son fin et brillant, mais ils sont peu adaptés au rock. Les médiators de plus de 0,85mm (heavy) donnent à l’inverse un son épais et sombre, parfait pour les grosses rythmiques et les fortes saturations.
Les médiateurs existent également en diverses matières (nylon, bois, métal, os…) ayant chacune une couleur particulière.

Essayez plusieurs épaisseurs et matières afin de découvrir ce qui convient le plus à votre jeu ! Les médiators ont l’avantage de ne vraiment pas coûter cher, il serait donc vraiment idiot de ne pas vous en offrir tout un assortiment !
À noter : on peut bien sur aussi jouer aux doigts, ce qui donne un son feutré et un contrôle de la dynamique impossible à obtenir avec un médiator.

 

médiators

 

2) LE TIRANT DES CORDES

 

Le mot « tirant » désigne l’épaisseur des cordes. Il faut le choisir soigneusement, en fonction de votre type de jeu.

Les tirants light (cordes fines) favorisent la virtuosité et facilitent grandement les bends. Ils cassent en revanche plus facilement et sont totalement inadaptés aux riffs et rythmiques hard, contrairement aux tirants médium ou heavy (cordes épaisses) qui sont à l’exact opposé.
À noter :  Certaines guitares appellent certains tirants : en règle générale, les Gibson SG et Les Paul préfèrent les tirant de type 10-46, alors que le 9-42 réussit mieux aux Fender Stratocaster (mais ce n’est qu’une tendance générale).

 

3) L’ENDROIT OÙ VOUS ATTAQUEZ LES CORDES

 

L’endroit où vous jouez a un influence sur le son.

En grattant près du chevalet, vous obtiendrez un son aigu et perçant, aux accents pratiquement orientaux!  Au contraire, près du manche, votre son sera beaucoup plus rond et doux.

 

4) LES MICROS DE LA GUITARE

 

Outre les différences entre les micros à simple ou double bobinages, le son d’un micro varie aussi selon sa proximité avec le manche ou le chevalet.

Sélectionnez le micro manche pour un son doux et moelleux plutôt bluesy, le micro chevalet pour un son brillant et mordant approprié au jeu lead et le micro central pour un son relativement fin et adapté aux rythmiques.

Sur certaines guitares, il est même possible de coupler plusieurs micros entre eux, pour un son dit « hors phase » qui offre une une couleur supplémentaire, assez funky !

 

5) LES BOUTONS VOLUME ET TONALITÉ

 

Cela peut surprendre certains débutants, mais les boutons présents sur une guitare électrique ne sont pas destinés à rester bloqués à vie sur 10 !

Ils ont au contraire une importante capitale pour façonner votre son !

 

quête du son : guitare

 

Jusqu’au début des années 70, c’était une seconde nature pour tous les guitaristes de se servir des boutons de leur guitare pour sculpter leur son.

A cette époque, on jouait principalement sur des amplis à lampe à canal unique, dénués de MASTER VOLUME et poussés dans leurs derniers retranchements pour obtenir une grosse saturation. En baissant le bouton VOLUME de la guitare, les guitaristes arrivaient à obtenir des sons clairs ou crunch de toute beauté, impossibles à obtenir par un autre moyen ! Et il leur suffisait de remettre le bouton à 10 pour pouvoir jouer des riffs ravageurs.

Pete Townshend, par exemple, se sert constamment de cette technique dans les concerts des Who (à l’île des Wright, ou dans l’album « Live At Leeds »).

Cette pratique s’est malheureusement quelque peu perdue à la fin des années 70, avec l’arrivée du punk, du hard rock et des amplis à deux canaux…

La prochaine fois que vous verrez une vidéo d’un « guitar-hero » de la grande époque, essayez d’être attentif : il y a fort à parier qu’il se servira assez souvent du bouton VOLUME de son instrument fétiche !

Pourquoi ne pas en faire autant ?

 

Le bouton TONALITÉ agit quant à lui comme un filtre « passe-bas », qui retire progressivement les fréquences les plus aiguës présentes dans votre son de guitare et ne laisse passer que les graves.

Réglé sur 10, le filtre n’agit pas et le son est brillant mais il manque un peu de corps. En baissant sensiblement le bouton TONALITÉ, on commence à retirer les aigues et on s’offre toute une palette de sons feutrés et crémeux, particulièrement adaptés au jazz-rock et au rock psychédélique (surtout en combinaison avec une pédale fuzz, c’est redoutable !).

Le fameux « woman tone », le son signature d’Eric Clapton au sein du groupe Cream, repose justement en grande partie sur l’utilisation du bouton TONALITÉ réglé en milieu de course et d’une pédale fuzz !

Voici une superbe vidéo qui traite de ce sujet passionnant (pour les anglophones) :

 

CONCLUSION

 

Profitez des multiples options offertes par la guitare électrique et les amplificateurs pour trouver le son de votre rêve !!

Peu d’instruments permettent un tel contrôle, alors pourquoi s’en priver ?
J’aborderai une prochaine fois l’utilisation des pédales d’effets, qui sont l’ultime accessoire présent dans l’arsenal du guitariste pour se créer un son « sur mesure » !

 

IMPORTANT : j’ai gardé une astuce supplémentaire concernant le réglage de votre guitare pour les membres du club Riff Your Life !
Pour y accéder, rien de plus simple : inscrivez-vous gratuitement à la newsletter! Vous recevrez de temps à autre des bonus et des infos sur le site, et pourrez vous désinscrire à tout moment.


 

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire ci-dessous !
Ou partagez-le sur les réseaux sociaux !

 

Articles à lire également :

6 Comments

  1. Très intéressant et très détaillé.

  2. Merci LadyR!

  3. Encore un article super intéressant, on en apprend à chaque article sur ton blog! (enfin, surtout quand on est débutant :p)

  4. C’est génial, merci pour ton commentaire AnosterS !!
    ça fait toujours plaisir de voir que j’écris pas dans le vide, et que mes conseils profitent vraiment à d’autres guitaristes !!!!

  5. super tes conseils
    c’est cool de penser aux autres
    merci
    à bientôt
    réré

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


10 − quatre =