L’attitude ZEN pour jouer de la guitare

Parmi toutes les erreurs que les guitaristes débutants peuvent commettre, il y en a une qui saute particulièrement aux yeux. Laquelle ?

C’est l’énergie considérable qu’ils dépensent inutilement pour jouer de la guitare !

Ces guitaristes jouent en étant crispés.
Ils ont l’air de peiner en jouant, presque comme si c’était une corvée !
Pire, ils appuient beaucoup trop fort sur les cases, ce qui finit par épuiser leurs doigts et les rendre douloureux…

Alors que pour jouer efficacement de la guitare, il faut faire tout le contraire…
Il faut cultiver une attitude zen !

 

LE LÂCHER PRISE

 

Dans l’expression « jouer de la guitare », il y a le mot « jouer » !!!! On a parfois tendance à l’oublier quand on débute, mais cela doit rester une activité amusante, un plaisir.

Une croyance populaire veut que, de tous les membres d’un groupe de rock, le guitariste soit le musicien le plus avide de paradis artificiels… Et ce n’est surement pas un hasard !
Car pour bien jouer de la guitare, il faut à un moment donné accepter de lâcher prise.
Alors, que les choses soient claires, je ne vous recommande pas de devenir le nouveau Keith Richards et de faire un usage forcené de toutes les substances illicites qui passent à votre portée !

Il s’agit tout simplement de vous connecter avec la partie la plus animale de vous-même.
En d’autres termes d’accepter de faire confiance à votre instinct et d’arrêter d’intellectualiser les choses.

 

LA PRESSION MINIMALE

 

Faites une petite expérience toute simple : placez un doigt sur une corde de votre guitare, et jouez une note en appuyant assez fort.

A présent, commencez à détendre progressivement le doigt et à relâcher la pression petit à petit, tout en jouant la note en aller-retour.

Jusqu’où pouvez-vous allez avant que la note ne commence à friser ?

Vous serez sans doute surpris de constater que la réponse est « assez loin ».

En effet, très peu de force suffit pour faire sonner correctement une note de guitare !

La pression parfaite dépend du type de guitare sur laquelle vous tentez cette expérience : ainsi, sur une guitare folk avec des cordes à fort tirant, il faudra sans doute appuyer plus fort que sur une guitare électrique équipée de cordes light. Certains accords, comme les barrés, réclament également davantage de pression que les accords normaux.

Maintenant, jouez un double-stop et faites la même chose. Cherchez la pression minimale nécessaire pour le faire sonner sans qu’il ne frise.

Videz vous la tête, fixer un objet au loin dans votre pièce.

Pensez à quelque chose d’agréable, par exemple votre dernière soirée entre amis ! Essayez de retrouver le même état de détente, puis faites sonner le double-stop.

Essayez maintenant d’enchainer deux accords.

Dans tous les cas, mettez-vous en pilote automatique !

Faites comme si la guitare était la prolongation naturelle de votre corps. Vous n’avez en principe pas plus d’efforts à fournir pour enchainer ces accords que pour vous gratter le nez !

 

CONCLUSION

 

Vous connaissez à présent l’état mental que vous devez rechercher lorsque vous jouez de la guitare.
Bien sur, quand vous apprenez un nouveau morceau ou un nouvel enchainement d’accords, il faut d’abord que vous commenciez par vous concentrer et par travailler.

Mais une fois que vous avez assimilé une partition, oubliez la notion de travail et concentrez vous au contraire sur l’aspect ludique de la guitare.

Vous dépenserez beaucoup moins d’énergie inutile, vous aurez un jeu plus fluide et vous comprendrez pourquoi jouer de la guitare est un plaisir recherché !

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Alors postez un commentaire pour dire ce qu’il vous a apporté !

(petite récompense, ce blog est en DoFollow)

Ou bien partagez-le sur les réseaux sociaux.

 

Et surtout n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour être tenu au courant de tous les nouveaux articles postés sur ce blog !



 

 

 

 

Articles à lire également :

4 Comments

  1. C’était mon erreur pendant longtemps. En effet, il faut bien ressentir les cordes sous les doigts et alléger la pression. On a toujours tendance à forcer de trop.

  2. Heureux d’avoir pu t’aider !

  3. Un super article, bien pratique quand on vise l’objectif de faire de la scène. Des bières et du jeu Zen et c’est parti pour une set list interminable. Merci de la part de tous mes musiciens.

  4. Et justement, la bière (avec modération !) aide à être plus Zen 🙂

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


treize + treize =